Nouvelle Mercedes Classe C : « S » Thétique !

Mercedes Benz; C-Klasse Fahrvorstellung Marseille 2014; C-400_4_Matic; Diamantsilber; AMG-Line; Ext. AMG

La nouvelle Classe C, qui en est à sa 5ème génération, ressemble comme deux gouttes d’eau à sœur ainée, la Classe S. Une véritable réussite esthétique.

Le tournant stylistique des récentes Classes A, S, et maintenant C, apporte définitivement un vent de fraicheur dans la gamme de la marque à l’étoile. Il était temps, diront certains, car l’image de Mercedes était devenue un peu trop « vieux jeu » ces dernières années. Avec son implication au sommet du sport automobile où son étoile brille désormais au firmament, on peut considérer que Mercedes est résolument devenue une marque « dans le coup ».

Belle et fuselée

Attrayante, belle et bien proportionnée, la nouvelle « C » attire bien des regards sur son passage. Ses lignes élancées et ses formes sculptées apportent beauté et dynamisme tout en profitant à l’aérodynamisme (Cx de 0,24). Il fut d’ailleurs fascinant de parcourir son « anatomie » en compagnie de l’ingénieur aérodynamicien qui nous témoigna de l’attention apportée au moindre détail. A l’intérieur, l’habitacle profite aussi des nouvelles tendances de la marque avec un tableau de bord percé de trois aérateurs centraux où prône une tablette façon iPad, l’interface du système multimédia. Globalement, l’ambiance et la présentation de l’habitacle fait très haut de gamme (à quelques détails de finition près) et se démarque nettement de l’offre actuelle dans le segment des berlines moyennes (Audi A4 ou BMW série 3).

Technologie de pointe

En bonne Mercedes, la « C » soigne aussi les aspects technologiques puisqu’elle hérite de pratiquement tous les équipements disponibles sur la Classe S. Par exemple, elle peut être dotée en option de la suspension pilotée Airmatic ou du régulateur de vitesse adaptatif Distronic Plus qui est un pur bonheur dans la circulation encombrée. Une autre avancée marquante se situe au niveau de l’incontournable réduction du poids qui atteint près de 100 kg. Cela a été possible grâce à l’utilisation d’aluminium pour les ouvrants, les éléments de suspension et aussi certains éléments du châssis comme les cloches d’amortisseurs réalisés en fonderie d’aluminium. Couplée à l’aérodynamisme optimisé, cette mesure a permis d’obtenir des valeurs de consommation et des émissions de CO2 extrêmement basses. Cependant, c’est bien le système Intelligent Drive qui révolutionne le segment avec une assistance sécuritaire très poussée. Il surveille non seulement le niveau d’attention du conducteur pour le rappeler à l’ordre en cas de distraction (Attention Assist) mais intervient aussi en cas de danger imminent en effectuant un freinage d’urgence pour éviter une collision par exemple (Collision Prevention Assist). Bluffant !

Conduite souple et dynamique

Au volant, la position de conduite est parfaite comme souvent chez les réalisations allemandes. Les commandes sont logiques et disposées de façon ergonomique (excepté  l’antique commodo gauche) mais nous regrettons un détail : la logique de réactivation du guidage vocal du GPS dont un collègue avait réglé le volume sur « zéro »… une heure de perdue pour le retrouver ! Les sensations de conduite donnent l’impression d’être à bord d’une grosse berline, sûre et confortable. Les réglages de la suspension Airmatic nous donnent le choix entre confort, dynamisme ou carrément sport, ce qui contribue grandement au plaisir de conduite. Cependant le mode « confort » nous a semblé trop souple car occasionnant des mouvements de caisse trop prononcés sur une chaussée ondulante… une question de mise au point sans doute. La tenue de route est excellente avec un train avant particulièrement précis et tranchant, très agréable sur les petites routes tournoyantes. Question motorisation, le choix est vaste aussi bien en essence qu’en diesel, voire en hybride diesel. Il en va de même pour les transmissions disponibles, selon les motorisations, en version manuelle ou automatique, propulsion ou intégrale. Bref, voilà une offre qui devrait permettre à tout « cadre dynamique » de trouver « chaussure à son pied » !