Nouvelle MAZDA 3 : Numéro gagnant !

Alaune_mazda3

Depuis le lancement des dernières CX-5 et Mazda 6, le constructeur d’Hiroshima a repris du « poil de la bête ». Suivant cette spirale positive, la nouvelle Mazda 3 propose, elle aussi, de sérieux arguments !

La stratégie élaborée par Mazda pour remonter la pente semble porter ses fruits puisque ses ventes sont en progression de 10% alors que le marché est en déclin. La raison ? Le nouveau SUV CX-5 et la nouvelle Mazda 6 qui ont apporté un vent de fraicheur dans une gamme qui devenait moribonde.

Sensualité inspirée

La nouvelle Mazda 3 subit le même traitement que ses aînées et cela se voit de suite à son esthétique avantageuse, le fruit du nouveau style Mazda « Kodo ». Cette compacte, insipide par le passé, se présente désormais sous des traits latins et sensuels, à l’image d’une certaine Giulietta… Excusez du peu !  Sa face avant au regard acéré de félin, très réussie, et sa ligne faite de courbes ondulant sur ses flancs, aboutissent sur un arrière taillé façon hatchback… de la belle ouvrage ! L’habitacle, plus sage, arbore une planche de bord classique où prône un écran d’info-divertissement (façon iPad) flottant en position centrale, ce qui n’est pas sans rappeler la Star Classe-A. Il se pilote avec facilité via une molette centrale au pied du levier de vitesse, un modèle d’ergonomie, comme le reste des commandes de bord. Le combiné d’instruments adopte une forme similaire à celle de la McLaren MP4 12C (!) en y ajoutant, sur certaines versions, un affichage tête haute. Décidément Mazda a frappé fort, et ce n’est pas l’excellent niveau de la finition ou de la qualité perçue des matériaux qui nous convaincra du contraire. Il y a du changement du côté d’Hiroshima, qu’on se le dise !

 

Technologie anticonformiste

Techniquement, le programme SKYACTIV, étrenné par le CX-5, est reconduit sur la nouvelle 3. Il a pour but de réduire la consommation de carburant (donc le CO2) et les émissions nocives (NOx) en s’attaquant à la technologie des moteurs (essence et diesel), des transmissions (manuelle et automatique), de la structure du châssis et des trains roulants (rigidité optimisée et réduction des masses de 70 kg). Le résultat est concluant avec, par exemple, le performant moteur diesel SKYACTIV-D extrêmement sobre, propre, doux et silencieux. Les moteurs essence SKYACTIV-G sont aussi très sobres mais leurs performances sont moins enthousiasmantes, la faute à un couple faiblard. Pourtant, ils disposent bien de l’injection directe mais pas du turbo, logique donc ; cela fait partie de la réflexion de la marque pour réduire les émissions. En réalité, Mazda prend le contrepied de la tendance actuelle du « downsizing » qui consiste à réduire la taille des moteurs pour en augmenter le rendement… En effet, Mazda préfère parler de « rightsizing » ou l’adoption de la cylindrée optimale associée à un taux de compression de 14 :1 commun au diesel ou à l’essence, inhabituel mais efficace en termes d’émissions et de consommation. Les autres nouveautés concernent l’i-STOP (le système start-stop le plus réactif au monde), le système MZD Connect (une interface multimédia fort bien conçue) et l’i-ACTIVSENSE (des aides à la conduite améliorant la sécurité passive et active).

Jimba Ittai !

Tel est le terme utilisé par Mazda pour décrire, tel un cavalier et sa monture, la sensation de connexion entre le conducteur et sa voiture. Nous devons leur donner raison car, à l’image de certains modèles emblématiques (RX7 et RX8), Mazda continue de cultiver le concept du plaisir de conduite. Il se traduit tout d’abord par une excellente position de conduite et de très bons sièges dont les zones de pression au niveau du tronc ont été particulièrement étudiées. Ensuite, les commandes sont disposées de façon claire, intuitive et ergonomique de sorte à procurer une bonne interface homme/machine. Finalement, l’agilité du châssis et le toucher de route sont bien relayés par la direction précise mais manquant un peu de feeling. En terme de comportement, cette Mazda 3 se positionne entre une Golf et une 308, de belles références ! Joliment dessinée, bien finie et relativement spacieuse, la nouvelle Mazda 3 ajoute désormais le facteur « Fun2Drive » et un équipement digne des meilleures européennes tout en conservant la fiabilité légendaire de la marque. Ajoutons-y un prix compétitif (la diesel full options est sous les 30.000 EUR) et il sera facile de se laisser tenter…

Des moteurs révolutionnaires

Les moteurs essence SKYACTIV-G et diesel SKYACTIV-D sont révolutionnaires dans la mesure où ils adoptent tous deux un même taux de compression de 14 :1. Ce qui est extrêmement haut pour un moteur essence (comme en compétition) et extrêmement bas pour un moteur diesel. Dans le cas du SKYACTIV-G, cela lui permet d’afficher un rendement exceptionnel avec des consommations très basses. Le SKYACTIV-D parvient, lui, à passer les normes Euro 6 qui entreront en vigueur fin 2014 sans utiliser les systèmes de dépollution coûteux comme le SCR (injection d’urée), le piège à NOx ou l’EGR basse pression. En ce sens, Mazda fait office de pionnier avec son moteur SKYACTIV-D qui donne du fil à retordre à ses concurrents…